Analyse sémiotique – Secours Catholique

Pour sa collecte nationale de Novembre 2010, cette ONG a mis au point une campagne publicitaire visible, entre autres, sur des affiches et son site internet. L’analyse d’un de ces visuels dévoile les symboles et mécanismes utilisés pour sensibiliser les spectateurs.

Une volonté de toucher un public large et de changer l’image de la pauvreté.

La neutralité et la sobriété de cette publicité permettent d’atteindre cet objectif. La jeune fille mise en scène est présentée de telle manière qu’elle est acceptée par l’ensemble du public, sans distinction de religions ou de catégories sociales :

  • Elle est jolie grâce à ses cheveux longs, ses lèvres pulpeuses, et ses grandes pupilles dans les yeux.
  • Elle n’appartient pas à un groupe précis de notre société, car elle est blanche et ne donne pas de signes de richesse ou de pauvreté.
  • Elle ne porte pas de symboles religieux.

Elle donne un nouveau visage à la misère :

  • La photo est sobre, avec une bichromie et un fond presque uni et très clair.
  • Elle a une expression neutre : on ne voit pas de joie, de tristesse ou de signes suscitant la pitié.
  • La jeune fille à l’air d’être en bonne santé, car son visage ne montre aucune marque de maladie.

Ainsi, l’association veut toucher un public très large (pas seulement catholique), et lui faire accepter la pauvreté en lui montrant une image sobre sans être négative. Cette publicité ne fait pas culpabiliser les spectateurs car elle ne les choque pas. Ils y réfléchiront donc plus facilement, et voudront peut être aider l’ONG.

 

Une volonté d’impliquer le spectateur.

La jeune fille est tournée vers le public et le regarde droit dans les yeux. Elle s’adresse à lui avec la phrase « Tu crois en moi ? ». Le tutoiement direct et la typographie, ronde et simple comme l’esprit d’un enfant, interpellent le lecteur. Cette phrase n’est pas un appel clair aux dons, tel que « Avec 30 euros, vous pourriez améliorer la vie de cette jeune enfant » : la sobriété apparaît de nouveau.

 

Un vocabulaire religieux, identité de l’association.

Malgré la neutralité décrite plus haut, des signes religieux sont présents : le verbe « croire » de la phrase, et les deux ensembles typographiques en bas de la photo : un premier pour la campagne de récolte de dons ; un second pour le Secours Catholique. Le logo « JE CROIS EN TOI » écrit sur fond bleu, est tout à fait intéressant. Il rappelle la religion par son verbe et … sa forme de croix. Une deuxième, d’ailleurs, se dessine dans le logo de l’ONG. Enfin, seul le blanc et le bleu de l’association constituent les couleurs de ces textes.
Une certaine confusion peut naître avec ces deux ensembles typographiques. Ils ont presque la même importance et ont deux logos différents. Ces messages distincts peuvent brouiller la compréhension de l’affiche.

 

 

Dans la même campagne, des publicités construites d’une façon similaire, montrent un étudiant, une vieille dame et une mère accompagnée de sa fille. Le Secours Catholique veut donc prouver que la pauvreté touche n’importe qui, à n’importe quel âge.

 

Cette analyse le prouve, la Publicité est un outil maitrisé des ONG. La mise en place de mécanismes clairs et précis est bien utilisée.

 

2 réflexions sur “Analyse sémiotique – Secours Catholique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s